L’Epreuve, un très bon gâteau au chocolat.

Je me suis heurtée ici à ma première épreuve de food-blogueuse. Je choisis dans ma collection une recette bien fiable. Je décide même du nom que je lui donnerai « gâteau au chocolat vraiment parfait ». Je me mets aux fourneaux la fleur au fusil, le terrain est connu, le risque faible. Une phrase explicative accompagne chacun de mes gestes, préparation mentale de ce que j’écrirai pour vous… bref, je suis A FOND. En plus je n’ai pas cuisiné depuis 24h , j’en ai presque les mains qui tremblent, ce gâteau arrive à point et il va déchirer.

.

La trahison est arrivée plus tard. Mon gâteau m’a trahie.  Oui, il était bon, très bon même. Très fondant. Mais juste pas aussi magique que prévu!

Le mieux est de le cuire dans des petits moules (type muffins, à peu près 15 minutes ,à 180°).  C’est cette façon de faire qui m’avait fait adorer ce gâteau. Cuit en plus petites quantités, on obtient de véritables bijoux chocolatés. Je me demande ce qu’un professionnel de la pâtisserie penserait de cette affirmation…

 

Passons donc à l’Epreuve:

100g de beurre – 6 blancs d’oeufs et 6 jaunes. – 250g de chocolat – 5 cuillères à soupe rases de farine – 14 cuillères à soupe de sucre.

Préchauffer le four à 180° et faites fondre le chocolat. Je vous conseille le micro-onde: mettez le choc directement dans un saladier, pas en métal, of course. Commencez par 1’30 environ à pleine puissance. Sortez le saladier, remuez le chocolat pendant une minute (moi je fais ça avec un couteau à bout rond, j’aime bien). Remettez au micro-onde, environ une minute et laissez-le finir de fondre en remuant au couteau.

Ajouter le beurre en morceaux et remuez pour faire fondre – Ajouter le sucre puis les jaunes. Monter les blancs en neige. Incorporer les blancs au chocolat, délicatement, en plusieurs fois. Ajouter la farine. Là j’ai ajouté de la Poudre Equinoxiale de Roellinger, mortelle dans les mousses au chocolat. N’en faites rien!! Céline, si tu as cette poudre bretonne dans ton placard, laisse là où elle est. Comprenez-moi bien, cette poudre est sublime, mais pas dans ce gâteau.

Pour ce qui est de la cuisson, on a dit 180°. Pour le temps, là je vais être moins claire… car j’ai oublié de regarder l’heure de départ… je sais c’est pas sympa de vous abandonner à une étape aussi stressante. Plates excuses.

Que la lame du couteau ressorte presque sèche, mais pas complètement sèche!

.

 

Pour vous donner une idée de la texture.


Tout-à-fait acceptable en le décorant d’un peu de chantilly maison.

 

Le lendemain…. finalement ma première impression de ce gâteau, hier, n’était pas exacte: il est en fait bien meilleur… en fait, il est presque parfait et je vous le conseille vivement!

<a href= »http://recettes.de/gateaux »>gâteau</a&gt;, <a href= »http://recettes.de/chocolat »>chocolat</a&gt;
Publicités

3 Commentaires

  1. pognon

    t’es sublime dans les textes,cela en fait un blog extra et peu commun
    de plus le chou rouge sans faire chou blanc est excellent mais je ne l’ai encore gouter dans le sens « papille « du terme

  2. basse

    salut,ta recette rien n’a re-dire super bon !
    ton blog j’aime !
    ravie de t’avoir découvert

  3. Merci Basse! (tu fais de la basse?). Je suis ravie d’avoir ton retour, surtout qu’une amie m’avait dit l’avoir raté alors je m’inquiétais un peu! Super!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :