Nos amies les bettes

Je savais bien que ça me tomberait dessus un jour où l’autre: avoir des bettes dans ma cuisine et devoir surmonter tous mes a-priori pour les apprivoiser. Après tout, ce n’est pas la petite bette qui va manger la grosse (c’est même littéralement le contraire en l’occurence). Et pourtant, je ne suis pas très à l’aise devant la bette: on la dirait droit sortie d’un recoin incertain du jardin et… cela ne donne pas l’eau à la bouche voir on n’a pas du tout envie de la manger. Et que dire de son nom fluctuant? Bette ou blette ou poirée (enfin faut-il mieux un nom fluctuant ou une humeur fluctuante?). Mais attirante ou pas, la bette étant entrée dans la maison, il fallait bien la cuire. Alors on peut utiliser les feuilles et « côtes »‘ séparément ou alors ensemble. J’ai choisi de découvrir ce légume en commençant par ses feuilles:

Petit plat de bettes tout bête

pour 2: Les feuilles d’une botte de bettes – une pincée de paprika (ça sert à rien mais ça me fait toujours plaisir) – 50g de gruyère râpé – 2 oeufs – 125ml crème liquide – 10ml de lait – un oignon – Sel, poivre – 1 c à soupe d’huile d’olive.

Préchauffer le four à 200°. Laver les feuilles de bettes et les faire blanchir dans l’eau bouillante. Dans une poêle faire revenir l’oignon émincé et la paprika. Quand il est translucide, ajouter les feuilles de bettes mélanger puis éteindre le feu. Battre ensemble les oeufs, fromage, lait et crème. Y ajouter les bettes/oignon et mélanger. Versez le tout dans un petit plat à gratin. Couvrir de gruyère râpé puis mettre 30 minutes au four. Ou plus.


Risotto de côtes de bettes

pour une dizaine de côtes de bettes (risotto pour environ 4 personnes): 200g de riz arborio – une cube de bouillon de volaille (dans 1l d’eau bouillante)- une gousse d’ail – un trait de jus de citron  – du parmesan fraîchement râpé – 1 c à soupe d’huile olive- ciboulette.

Epluchez les côtes de bettes: enlever à l’aide d’un couteau à légumes la fine pellicule de peau blanche sur chaque face. Coupez les côtes en petits tronçons. Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites blanchir les côtes quelques minutes. La point d’un couteau doit entrer facilement mais sans que la bette soit molle. Mettre les bettes de côté.

Dans une poêle, faites revenir dans l’huile d’olive l’ail finement hâché. Ajoutez le riz et remuez-le pour le mélanger à l’ail. Ajoutez ensuite un un peu de bouillon de volaille et remuez jusqu’à presque absorption. Rajoutez le bouillon au fur et à mesure, petit à petit, en attendant à chaque fois qu’il soit presque totalement absorbé. Remuez très régulièrement (pour moi c’est sans cesse). Ne chauffez pas trop fort. Ajoutez les bettes. Goûtez de temps à autre et quand le riz et assez moelleux à votre goût, arrêtez le feu, ajoutez un trait de jus de citron et la ciboulette. Mélangez et servez immédiatement. Saupoudrez de parmesan.


Finalement, les bettes, j’en fais mon affaire mais je préfère m’en passer quand j’ai le choix.. Et vous, après la lecture d’un pareil billet pareil, vous avez peut-être envie de vous mettre devant 30 millions d’amis? (celui avec les chiens, je veux dire, pas Facebook, hein…)

Publicités

14 Commentaires

  1. La Gamine

    Excellent article!
    Belle attaque et belle chute.
    Le risotto me tente beaucoup.
    Mais ça quel goût les bettes/blettes?

    • mirbreizh

      pour avoir le gout authentique,il faut faut manger la bette car decrire son gout ,moi je ne peux pas!
      ai cependant gouter chez ambroisie un gouteux reste de gratin :ne pas hesiter à cuisiner cette poirée arrosé ,pourquoi pas, d’1 verre de poiré .
      mère veille

  2. J’adore ça les bettes je les ai découvertes en gratin et c’est vrai qu’elles font un peu peur mais au final, miammm même les enfants aiment (c’est pour dire !!!)..
    Bises à toi !
    CarO’
    Un ptit tour par ici ? http://odelicesdecaro.canalblog.com/

  3. c

    Quel bon & beau risotto! ça donne envie … MIAM!
    Bon dimanche

  4. Ginette

    Bonjour
    Les 1200 recettes de «LA CUISINE POUR TOUS», livre de Ginette Mathiot paru en 1955, sont rassemblées sur un site mémoriel, sobre et pratique.
    http://www.SAPIDE.fr
    Merci d’y jeter un coup d’œil et de le faire connaître si vous le jugez utile.
    Bien cordialement,
    G.

  5. Belle idée pour le gratin de vert des blettes.
    J’en fait des omelette moi ^^
    Quand aux côtes faudra que je tente le risotto. Pour ma part, j’aime bien avec un jus de rôti, en sauce blanche ou encore en « puchera »

    Mmmm demain marché ^^ non pfff mécano c’est moins glamour lol
    Bonne soirée

  6. Moi aussi je me suis attaquée aux blettes, je ne connais pas beaucoup de recette cela dit… et je vais garder les tiennes de côté car j’adore ça les bébétes!

    http://jve-etre-bonne.blogspot.com/2011/04/chiche-barak-ou-ravioles-la-libanaises.html

  7. alors là, je dois le dire, moi aussi c’est un peu ma bette noire ….mais comme je ne suis pas non plus bette comme chou, un jour je tenterais d’amadouer la bette et finir réconcilée …comme la belle et la bette ? (bon, Ok ! celle là c’est moyen !lol)

  8. Humm ! C’est bien tentant !

  9. Merci beaucoup pour ton adorable message!
    Bon mercredi

  10. boljo

    Mais dis moi, on dirait bien que tu as apprivoisé la bette !

  11. j’adore !!merci du partage, bises

  12. Merci pour vos sympathiques commentaires!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :