Un Mont Blanc pour la fête des pères.

Tout le monde connaît Mont Blanc… les stylos et les crèmes, la montagne accessoirement. Pour la fête des pères, j’ai choisi le plus sucré des trois: la crème dessert, parce que c’est quand même plus personnel qu’un stylo super cher et aussi parce que je ne suis pas un laboratoire pharmaceutique.  Donc, cher papa, voici pour ta fête un vieux souvenir: une crème Mont Blanc, un peu comme celles dans le petit pot métallique bleu ciel qui s’ouvre comme une cannette. Mon père les connaît particulièrement puisque qu’il y en avait toujours dans un certain placard de la cuisine, à son attention, pour les jours où ma mère était de garde. C’était l’Ancien Temps, le Moyen Age. Avec la modernité tout est parti en vrille. Alors je dit, pour aujourd’hui, stop! Arrêtons-nous un temps et dégustons un petit Mont Blanc.  Ah, détail gênant… je ne suis pas sur place. La dégustation paternelle des crèmes Mont Blanc aura donc lieu en différé.

Crèmes Mont Blanc praliné

C’est la recette de Pascale Weeks, je vous la mets telle qu’on la trouve sur son blog, elle est parfaite ainsi.

Ingrédients pour 6 petits pots: 50 cl de lait entier, 75 g de pâte de praliné – 3 jaunes d’œuf – 35 g de sucre – 20 g de maïzena.

Un mot sur le praliné (pâte de praliné): C’est une pâte faite de sucre, amandes et noisettes. On la trouve dans les magasins qui fournissent les pâtissiers, ou alors vous pouvez la faire, comme l’explique Pascale.

Délayez la maïzena dans 4 cuil. à soupe de lait froid et réservez. Versez le lait dans une casserole, ajoutez le praliné, mélangez puis portez à ébullition sur feu moyen. Pendant ce temps, mélangez les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la maïzena délayée dans le lait et mélangez. Versez le lait au praliné sur le mélange aux oeufs, petit à petit, tout en mélangeant à l’aide d’un fouet. Reversez  le tout dans la casserole et faites chauffer sur feu doux. Mélangez à l’aide d’une cuillère en bois, jusqu’à ce que le mélange épaississe, soit pendant environ 5 minutes, sans que le mélange ne soit à ébullition. Versez dans des petits pots puis laissez refroidir. Couvrez puis mettez au frais pendant au moins 4 heures.

Suggestion: pourquoi ne pas mettre dessus un peu de pralin? Ou dedans?

Je ne vous lâcherais pas sans le dicton du jour:

Saint-Gervais, quand il est beau,
Tire Médard et Barnabé de l’eau

crème mont blanc, praliné

Publicités

6 Commentaires

  1. C’est parfait comme recette ! Bisous !

  2. C’est l’heure du dessert et tes crèmes mes donnent bien envie ;o)

  3. mirbreizh

    et s’ ilest fait avec du lait nestlé concentré ,
    ça doit avoir vraiment ce gout particulier du « mont blanc  »
    la mere veille

  4. Numide de Belfort

    Mmmmhhhh je crois bien que je n’ai jamais mangé de crème mont-blanc…… Mais ces petites crèmes pralinées ont l’air….mmmhhhhhhh…..

  5. Miam ça fait plaisir de voir ces photos mais j’aurai préféré les tester (juste pour donner un avis plus…objectif c’est tout! N’y vois aucune gourmandise de ma part !) hi hihi

    Bises
    CarO’

  6. Une petite crème parfaite, pour Papa.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :