Paell’à la dérive: roquette, lard, aubergine…

A pâques, paella tu mangeras : c’est le 11ème commandement.  Ou serait-ce une injonction de maître Yoda ? En tout cas, pas d’agneau pascal ni de chocolats cette année. En 2012, allitération oblige, pour Pâques c’est Paella. (oui, je sais… pâques c’est passé)

.

.

Douxième commandement: Tu imagineras ta paella, pour faire parler tes convives (mais c’est pas une paella!) et aussi pour participer au concours organisé par la Francesa aux Fourneaux pour fêter son premier anniversaire.

.

.

Imaginer une paella… Que dire de cette idée ? Et comment allais-je faire une paella « originale », moi qui n’ai même jamais fait de paella de ma vie?

Ma paella est-elle originale, je n’en sais rien mais elle est en tout cas non-conventionnelle et n’a de paella que le mode de cuisson car les moules, poulet etc se sont envolés pour laisser place à la roquette, le speck et l’aubergine. Ce qu’elle a d’indéniablement original c’est le contexte dans le quel elle est servie : repas de Pâques.

Paellamélie.

Pour une belle poelée :  2 verres de riz pour paella – 1 oignon – 1 gousse d’ail – 1/2 aubergine – ½ boite de pulpe de tomates – une dizaine de tranche de speck et/ou coppa, 1/2 chorizo – 7 verres de bouillon de légumeroquette  –  paprika  thymhuile d’olive – sel, poivre.

Préparez le « sofrito » (méthode de la Francesa) : 

Hachez fin l’oignon et l’ail. Dans une poêle (qui ne doit pas être en fonte, nous dit la Francesa), faites suer l’oignon à feu doux avec 2 cuillère à soupe d’huile d’olive. Quand l’oignon est translucide, rajoutez l’ail, mélangez, augmentez le feu, rajouter 1 cuillère à soupe de paprika, bien mélanger et dès que l’ail danse et avant qu’il ne colore (sinon il devient amer) versez la purée de tomate, sel, poivre et le thym puis laisser mijoter à feu moyen pour que le sofrito réduise de moitié.

Faire frémir le bouillon.

Augmentez le feu sous le sofrito, puis jetez le riz et l’incorporer pendant une minute au sofrito sans cesser de mélanger à la spatule.

Disposez les aubergines sur le riz  puis couvrir avec environ la moitié du bouillon. 

Portez à ébullition, dès que la préparation bout, mélanger avec la spatule en bois puis baisser le feu de façon à maintenir un frémissement à la surface. Laissez cuire ainsi 16/18 minutes et ne mélangez sous aucun prétexte : le riz en cuisant doit absorber uniformément le liquide.

Vérifier la cuisson du riz : le coeur du grain doit rester al dente. Si le riz n’est pas assez cuit, répartir un peu de bouillon sur toute la surface de la préparation et prolonger la cuisson à feu doux jusqu’à un résultat satisfaisant.

Vers la fin de la cuisson: Passez quelques minutes à la poêle les tranches de speck ou coppa et le chorizo. ¨Puis disposez ces tranches sur le plat de paella avec la roquette. 

/


Et voilà mes chers, cette « paella » était certainement mon dernier plat de riz avant… longtemps car je ne crois plus aux féculents. Depuis quelques temps je suis en train de repenser mon alimentation, vaste et passionnant programme.  Affaire à suivre!

Publicités

12 Commentaires

  1. Humm … Que c’est beau et gourmand !

  2. mirbreizh

    la paella ,c’est sympa!
    c’est très bon et convivial,
    en ai fait 2, durant ma vie,
    mais ….jamais 2 sans 3
    n’est ce pas ?
    affaire à suivre .
    la mer..mère veille

  3. Là le moins que l’on puisse dire c’est que tu es sortie des sentiers battus. Mais sachant que la Paëlla est autant le contenant que le contenu, tu peux y mettre un peu ce que tu veux ^^. Et en plus il y a autant de paëlla qu’il y a de « valencianos » Alors haut les coeurs et pourquoi pas… La roquette ^^

    Je ne suis pas la reine du riz, mais depuis que j’ai des chiliens qui partagent ma vie, je mange de bons riz, car il sont paraît-il de aficionados de ce produit 😀

    Bonne semaine

  4. Très belle photo! Appétissant!!!

    Et bon courage pour le changement d’alimentation! De belles découvertes à venir! 😀
    Elisabeth

    • Merci Elisabeth. Le changement d’alimentation est donc en cours et je pense que je ne vais pas avoir besoin de courage tant cela me semble venir naturellement et du fond de moi!

  5. Comme quoi il n’est pas toujours néfaste de partir à dérive! Ta paella à l’air délicieuse! 🙂

  6. Ouh ben Cousine!!…Quel lifting!!…T’as ravalé la façade de ton blog dis-donc!!…Pour un peu,j’pensais que j’mettais trompé de palier et que j’avais pas frappé à la bonne porte!!…C’est un peu comme dans Matrix qd il doit chercher le lapin blanc….Sauf que moi je cherchais la jolie dame au chapeau breton….;-)…Mais ouf,…je suis bien au bon endroit!!

    Très épuré et très joli en tout cas!!…Je vois que tu as repris ton activité blogesque avec beaucoup de motivation!!…T’as été très inspirée pour ta paëllamélie!!…Ton improvisation est très gourmande!!

    Plus de féculents???…Tu as fait une over-dose de galettes bretonne??…Je te souhaite de trouver ta nouvelle voie alors!!…Tu me raconteras!!

    Bises de la Belgique!!

  7. Elodies

    Je confirme, c’était très bon !
    Une des heureuses convives (qui en plus a eu le droit à du rab pour le lendemain 🙂 )

  8. Hell yeah 🙂 Une magnifique paëlla tellement différente de celles que l’on fait à la plancha les soirs d’été. Une très belle réussite et des photos splendides, comme d’hab. Merci beaucoup 🙂

  9. Franchement ça a l’air très délicieux. Je trouve aussi que c’est assez facile à réaliser. Quel goût ça a? Je pense que je vais suivre ce 11ème commandement. Mais je ne le ferais pas pour pâques, qui est déjà passé, mais peut-être pour la fête des pères.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :